Axes de recherche

La programmation de recherche prend forme autour de trois axes intégrateurs, explorant les aspects sociaux, géographiques et structuraux des réalités des jeunes de minorités sexuelles :

L’AXE 1 se penche sur les expériences des jeunes de minorités sexuelles dans leurs milieux de socialisation premiers, l’école et la famille. À partir d’un inventaire des connaissances acquises, deux projets émergeront en recherches évaluatives des besoins et pratiques d’intervention concernant :

a) le soutien parental aux jeunes de minorités sexuelles ;

b) la lutte contre l’homophobie en milieu scolaire.

Tous deux sont menés en collaboration avec des partenaires des milieux institutionnels et communautaires.

L’AXE 2 examine les espaces de socialisation pour les jeunes de minorités sexuelles dans leurs composantes socio-géographiques (espaces communautaires, commerciaux…) et virtuelles (Internet, Web 2.0), les divers usages qu’en font les jeunes, et les impacts de leur fréquentation en termes de résilience et de vulnérabilité. Il s’intéresse également aux parcours et aux besoins des jeunes des minorités sexuelles en situation de marginalité (dans la rue, fugueur…).

L’AXE 3, Enjeux éthiques et politiques, explore les questions structurelles soulevées par la pluralité des positionnements identitaires des jeunes de minorités sexuelles à partir de séminaires interdisciplinaires. Il vise :

a) à faire émerger des projets intégrateurs des innovations théoriques et méthodologiques pour appréhender cette diversité, telles que l’approche intersectionnelle, le développement de mesures spécifiques (ex. biphobie intériorisée);

b) à étudier les enjeux éthiques et juridiques liés à l’inclusion sociale des jeunes des minorités sexuelles, avec une attention spécifique aux jeunes transsexuels/transgenres, et aux responsabilités institutionnelles à cet égard.

La programmation vise à rassembler et structurer les capacités de recherche en diversité sexuelle autour de projets innovateurs, et à assurer le transfert et la mobilisation des connaissances dans les milieux institutionnels et communautaires.